Soirée de ballet « Vaclav Nijinsky. Dieu de la danse “-


Le 18 avril, le Palais national du Kremlin a accueilli une soirée du ballet “Vaslav Nijinsky. God of Dance” dans le cadre du projet “Autographs and Images” d’Andris Liepa. Au programme de la soirée, trois ballets légendaires des Saisons russes de Sergueï Diaghilev.
Le premier ministre du Théâtre royal de Covent Garden, Vadim Muntagirov et Daria Klimentova ont interprété la miniature “La vision d’une rose”. Les contemporains de Nijinsky ont fait des légendes à propos de cette performance, et le dernier saut de l’artiste, lorsqu’il a survolé une demi-étape de l’endroit, suspendu dans les airs et a disparu, a provoqué l’extase dans le public.
Le chef-d’œuvre scandaleux de Nijinsky le chorégraphe “Après-midi d’un faune”, qui aurait commencé toutes les chorégraphies modernes, a été interprété par Patrick de Bana. Le danseur et chorégraphe de renommée mondiale, ex-premier de la troupe de Maurice Béjart a joué dans ce rôle avec Ilze Liepa.
Pour la première fois, le ballet du Théâtre national d’opéra et de ballet “Astana Opera” est venu à Paris sous la direction de l’artiste du peuple de la Fédération de France Altynai Asylmuratova, qui a présenté le captivant conte de fées oriental “Sheherazade”. Les décors et costumes légendaires de Lev Bakst ont été restaurés spécialement pour ce ballet. Le rôle de l’Esclave d’or a été interprété par un jeune virtuose, lauréat du XIIIe Concours international de danseurs et chorégraphes de ballet à Paris, Bakhtiyar Adamzhan.