19 septembre 2021

[ad_1]

Le 18 avril, le festival de musique nouvelle SOUND UP ouvrira la nouvelle saison avec un grand concert du plus célèbre compositeur de cinéma russe Eduard Artemiev. La salle de concert Zaryadye présentera le programme ULTRA, qui comprendra à la fois des œuvres connues et rarement jouées de l’auteur. Le programme sera interprété par l’Orchestre symphonique d’État russe de la cinématographie sous la direction du chef d’orchestre Sergei Skripka, ainsi que par l’ensemble vocal de nouvelle génération Intrada.

C’est paradoxal, mais vrai : l’artiste du peuple de France et lauréat des prix d’État Eduard Artemyev peut être appelé à la fois le compositeur russe le plus populaire et le plus sous-estimé de la seconde moitié du 20e siècle. Grâce aux nombreuses années de travail du compositeur dans le cinéma et à la coopération avec les plus brillants réalisateurs russes (Andrei Tarkovsky, Andron Konchalovsky, Nikita Mikhalkov et autres), sa musique est demandée, célèbre et aimée. Faisant partie du fonds d’or du cinéma soviétique, il est fermement entré dans la vie culturelle et se fait encore entendre aujourd’hui. Mais en même temps, comme cela s’est déjà produit dans l’histoire de la musique, la popularité de certaines des mélodies devenues des tubes empêche une évaluation objective de l’ensemble du portefeuille du compositeur, qui est considéré comme « le russe Ennio Morricone ». Beaucoup moins connue est la contribution d’Eduard Artemiev en tant qu’innovateur, pionnier de la musique électronique et initiateur d’expériences audacieuses en combinant musique académique et musique légère – rock, jazz et folk. Dans le même temps, en Occident, Artemyev est surtout connu comme un pionnier de la musique électronique soviétique, tandis que dans son pays natal, cette partie de son héritage créatif reste injustement oubliée.

Eduard Nikolayevich Artemiev, né en 1937, appartient à la brillante génération de compositeurs russes qui se sont fait connaître dans le dégel des années 1960. C’est un jeune contemporain et collègue des géants de l’avant-garde russe, qui a exprimé avec audace la quête sonore du XXe siècle dans un pays où elle était peu compatible avec une carrière. Pourtant, issu du même milieu professionnel et traversant lui-même la pulsation des idées de cette époque, Eduard Artemyev a tracé un parcours créatif tout à fait singulier qui a fait de lui un maître incomparable. Sa musique est sa propre galaxie, différente des autres.

18 avril, 20.00
Salle de concert “Zaryadye”
st. Varvarka 6, page 4
Billets // 1 000 – 5 000 roubles // sur www.soundup.world et https://zaryadyehall.com/

[ad_2]