Le biker cross est une course rapide…


Le biker cross est une course rapide à vélo. En Europe, ce sport est très populaire, cependant, on l’appelle là-bas “4X” ou “4cross”, et aux USA, le biker cross est connu sous le nom de “mountain cross”. Malgré le fait que la durée de la course ne dépasse pas une minute, les participants et les spectateurs apprécient l’action.

Règles du motard cross

qu'est-ce que le motard cross

4 personnes participent à un biker cross à vélo. Il existe d’autres types de ski, par exemple, “biker-super cross”, où 6 personnes participent à la fois.

Cette jeune discipline du VTT est en quelque sorte proche du border cross, mais, en fait, elle est issue des courses de BMX, plus précisément du motocross.

Les courses se déroulent sur des pistes difficiles mais courtes avec des pentes et des obstacles. Avant le début de la compétition, les participants sont autorisés à parcourir la piste afin de comprendre ce qui les attend. Après familiarisation avec la piste, la compétition commence. Le spectacle et le dynamisme de l’événement biker cross attirent chaque année de plus en plus d’amateurs.

Avant le début de la compétition, tout le monde est inscrit. Après cela, ils sont autorisés aux étapes de la compétition:

  • Le tour de qualification. Des contre-la-montre uniques sont organisés. Ceux qui affichent les meilleurs résultats passent à l’étape suivante. Parmi les coureurs ayant réussi la sélection, des groupes de 4 personnes sont constitués.
  • Demi-finale de Biker Cross. Selon les résultats de la course, de chaque quatre, deux participants ayant atteint la ligne d’arrivée passent en premier à l’étape suivante.

Ensuite vient le temps du repos. Après la pause, les coureurs éliminés en demi-finale se rassemblent pour concourir pour les 5e à 8e places.

  • Finale Biker Cross. Courses pour déterminer le vainqueur. Les participants au bikercross partent en même temps et avancent dans la même direction. Le contact entre les coureurs est acceptable, mais seulement s’il n’est pas intentionnel. Sinon, il menace de disqualification. La tâche principale des quatre rivaux est d’atteindre la ligne d’arrivée en premier. Si l’un des participants chute en surmontant la piste, les coureurs restants n’arrêtent pas le tournoi.

Lire aussi Pump track – qu’est-ce que c’est, la raison de sa popularité

Particularités

  • La longueur de la distance en biker cross ne dépasse pas 250 mètres.
  • De larges pistes cyclables, laissant un espace libre pour les manœuvres.
  • En biker cross, on choisit une distance avec une pente modérée et des obstacles paysagers naturels. S’il n’y en a pas, les descentes et les virages sont équipés artificiellement. L’escalade est évitée sur le parcours afin que les cyclistes n’aient pas à pédaler fort.
  • Avant la course, il vaut la peine de faire quelques exercices pour échauffer les muscles.
  • Pour gagner ici, de bonnes qualités de réaction et de leadership sont importantes, ainsi que le bon vélo.

Quel vélo convient au biker cross

Tous les vélos ne sont pas adaptés à la compétition. Pour réduire le temps d’accélération, dont dépend le résultat, il est conseillé de choisir un vélo dur et souple avec certains paramètres techniques :

semi-rigide

  1. Un semi-rigide est un vélo avec une fourche rigide et sans suspension de roue arrière. Les montures les plus adaptées sont celles de “Rampage”, “YetY” et “Santa Cruz jackal”.
  2. Cadre compact avec des séjours courts. Les plumes courtes sont un attribut obligatoire des cascadeurs. Ils sont plus adaptés à une conduite vigoureuse, se plient moins, transfèrent mieux l’énergie à la roue et permettent de contrôler le vélo pendant le saut.
  3. Une fourche à débattement court aide lors de la construction d’un vélo ultra-léger.
  4. Les pédales de contact vous permettent d’obtenir l’effet de “pédalage circulaire”.
  5. Les roues sont de 26 pouces. Pour les débutants, il vaut la peine d’obtenir des options peu coûteuses auprès de Dartmoor ou de CODE, et pour les professionnels, Mavic.
  6. Pneus roulants. Pour les débutants, vous avez besoin des mêmes pneus sur les deux roues, mais les professionnels peuvent expérimenter et installer différents pneus. Par exemple, sur la roue avant avec une petite bande de roulement et cloutée sur la roue arrière. Marques appropriées : “Cross Mark”, “Maxxis” et “Larsen TT”.
  7. Poids 12–13 kg. Plus le vélo est léger, plus il est facile de franchir les obstacles.

Toutes ces caractéristiques visent à améliorer la maniabilité et les performances de vitesse. Un tel vélo démarre rapidement et en toute confiance, et est également très stable.

Lire aussi Comment apprendre à faire du vélo sans les mains : recommandations

Il est acceptable d’utiliser des éléments de cross-country ou de cyclocross dans la conception de l’appareil, par exemple des interrupteurs et des freins.

Comme la compétition ne dure pas longtemps, vous n’avez pas besoin d’emporter beaucoup de choses supplémentaires avec vous pour ne pas augmenter le poids total. L’essentiel est de ne pas oublier les vêtements de protection : casque, lunettes, genouillères et coudières. En cas de chute, cela protégera le participant contre les blessures. Les ecchymoses et les écorchures dans ce sport sont courantes.

Ceux qui s’essayent au bikercross doivent être parfaitement préparés physiquement et en filigrane pour posséder un vélo – la moindre confusion dans ce sport est lourde non seulement de perte de précieuses secondes, mais aussi de blessures graves. Mais cela n’arrête pas les vrais connaisseurs de sensations fortes.

Différences avec les autres styles de conduite

Le VTT compte plus de 10 styles de conduite, et cela sans tenir compte du fait que certains types ont leur propre sous-espèce.

Cross Country, Uphill et Biker Cross ont une sensation plus sportive et sont moins extrêmes. Le biker cross est plutôt un patinage sportif. Même s’il ne peut pas non plus se passer de sports extrêmes, si l’on entend par extrême ce qui dépasse le cadre du ski tranquille. Il convient de souligner qu’il s’agit de patiner pour le résultat, de sorte que les participants se préparent pour la compétition. Street, slopestyle, dirt jumping visent davantage à procurer des émotions agréables. Beaucoup choisissent également :

  • Double slalom – descente de la montagne dans une course à deux participants.
  • Descente – descente sur terrain difficile.
  • BMX-race – course au sol, à l’instar du motocross.
  • Cross-country – course de cross-country, ce sport est devenu un sport olympique.
  • Le trial est un type de ski complexe et coordonné.
  • Dirt – surmonter les pistes avec une série de sauts.

Construire une piste de compétition 4X est beaucoup plus économique que la plupart des autres disciplines cyclistes.

Conclusion

Les amoureux de la véloadrénaline se retrouvent pour mesurer leur force en participant à des compétitions. La tâche d’arriver le premier n’est pas de…

Leave a Comment

treize + dix-huit =