Le principe du « catch – release » ou No Kill en pêche


Avez-vous remarqué que sur les réseaux sociaux, les photos de poissons pêchés apparaissent de moins en moins souvent, qui évidemment ne seront pas diffusées ou la photo de la prise est déjà chez vous ?

Ce n’est pas du tout parce que les pêcheurs se sont réorganisés et ont commencé à suivre strictement le principe du “No Kill” ou “Catch – release”. Les pêcheurs ont tout simplement peur de publier de telles photos.

Faire de la pêche - "Attrapé - lâcher prise"

Dès qu’un casse-cou ou un nouveau apparaît, des commentaires sarcastiques voire agressifs du type : “Affamé ?”, “La tasse ne craquera pas ?”, et des semblables apparaissent dans les commentaires de la photo avec le hic. Communauté de pêcheurs amicale!

La chose la plus vile que les gens disent souvent, c’est que jusqu’à récemment, ils pêchaient sans aucune restriction morale, en quantités suffisantes pour la vente.

Le message de Normunds Grabovskis sur la pêche en France sur sa page Instagram et Facebook s’est avéré indicatif:

Commentaires photos sur Facebook :

Commentaires de capture inappropriés

Les gens ne se penchent pas sur la situation, ou peut-être qu’une personne n’a vraiment pas assez à manger et qu’elle a une famille nombreuse. N’est-ce pas suffisant ? Ou il y a des erreurs comme avec Normund 🙂

Normunds à propos de lui-même : Et ne me grondez pas en tant qu'”athlète” ! Je suis pêcheur avant tout, et le sport… Le sport c’est pour l’âme !

Alors, allons-nous trop loin avec ces principes à la mode comme le « catch and release », sommes-nous devenus trop cruels et sans âme envers les autres ?

Peut-être que si vous deveniez végétarien, par exemple, vous ne devriez pas agiter les gens pour qu’ils acceptent votre « foi » ?



Leave a Comment

un × 4 =